Fiche-métier : webdesigner

Le webdesigner invente et met en œuvre le design d’un site web et de ses éléments (sa maquette, ses typographies, ses illustrations, ses animations, etc), en intégrant les instructions que lui fournit son client (fonctionnalités, style, identité visuelle, public destinataire), en respectant une charte graphique et des contraintes techniques (langages informatiques utilisés, CMS, etc).

Depuis le boom d’Internet dans les années 1990 – 2000 et la généralisation du commerce électronique, de nombreuses entreprises ont dû prendre leur place sur la toile et pour ce faire, elles ont confié la création de leur site web à un webdesigner.

Le métier de webdesigner

Le design d’un site web est un objet complexe et multidimensionnel qui se situe au carrefour de plusieurs enjeux :

  • œuvre graphique, il se doit d’être beau, agréable à l’œil
  • outil de navigation, il doit être ergonomique (design UX / UI), pratique, bien structuré (arborescence), et s’adapter à l’affichage sur tous types d’écran (responsivité mobile / tablette / ordinateur)
  • support d’information, il vise un idéal de lisibilité
  • instrument marketing, il doit faire vendre

Le webdesigner peut travailler aussi bien en solo qu’en équipe :

  • en solo, il interroge le client sur ses besoins et ses désirs et élabore progressivement le design : choisit les couleurs, les polices de caractère, les illustrations, la mise en page, etc
  • en équipe, il reçoit des instructions de la part du chef de projet ou du directeur artistique, et supervise le travail de graphistes, de codeurs / développeurs et d’intégrateurs web

Créateur de sites web professionnel, à la fois artiste et technicien de l’informatique, le webdesigner utilise différents types d’outils :

  • des outils de création graphique, qui vont des outils traditionnels (papier, crayons, pinceaux…) aux outils numériques (tablette graphique, logiciels de création graphique comme Adobe Photoshop, Illustrator, etc)
  • des outils de design informatique (logiciels de développement comme PHPStorm, CMS comme WordPress ou Wix, Page builders comme Elementor ou Divi)
  • des ressources informatiques (librairies d’icônes, banques d’images numériques, thèmes graphiques, templates, collections de polices de caractères (Google Fonts, Adobe Fonts…), etc)

Polyvalent et touche-à-tout, le webdesigner doit réunir un certain nombre de qualités : créatif, curieux, dynamique, persévérant, soigneux, rigoureux, rapide, réactif, ordonné, à l’écoute…

Le métier de webdesigner peut évoluer vers celui de chef de projet, directeur artistique, directeur de la création.

La formation – comment devenir webdesigner

Même si une partie des webdesigners sont simplement des autodidactes passionnés d’informatique et de graphisme, une formation diplômante constitue un atout certain pour leur réussite professionnelle.

Les formations à bac +2

  • BTS communication visuelle, option design graphique option multimédia
  • DUT services et réseaux de communication

Les formations à bac +3

  • BUT métiers du multimédia et de l’internet
  • Licence arts et techniques de l’image (Paris 8)
  • Licence professionnelle métiers du numérique, création web
  • Diplôme Nationale MADE mentions graphisme, numérique

Les formations à bac +5

  • Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués mention design et création numérique
  • Master pro arts, création et ingénierie numérique
  • Master pro design d’interfaces multimédias et internet

Le revenu – combien gagne un webdesigner

En freelance, libre de ses tarifs, un webdesigner gagne entre 1500 et 5000€ par mois suivant son niveau d’expérience et de notoriété.

Salarié d’une entreprise – agence web, agence de communication ou entreprise de presse par exemple -, le webdesigner touche plutôt entre 1800€ et 3000€.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.