Fiche-métier : typographe

Créateur de polices de caractère, à la fois artiste et technicien, héritier du calligraphe, le typographe dessine des lettres et d’autres signes typographiques (chiffres, ponctuation, symboles), soit pour les utiliser directement dans des œuvres graphiques ou artistiques, soit pour les rendre utilisables, notamment sous la forme de « fontes » / jeux de caractères, physiques (pour l’impression à l’ancienne) ou numériques (pour l’impression numérique et l’affichage sur écran).

Le métier de typographe

Le métier de typographe concerne les secteurs de l’impression, de l’édition, de la communication et de la publicité.

En mode traditionnel, pour créer une écriture originale, pour illustrer un livre ou une affiche, concevoir un logo ou une signalétique, le typographe utilise les outils de l’artiste et du dessinateur : crayons, pinceaux…

En mode moderne, pour créer une police de caractère au format numérique, le typographe se sert de logiciels de typographie, de graphisme ou de dessin vectoriel.

Outre son rôle de créateur, en tant que spécialiste le typographe peut également intervenir comme conseiller et recommander des polices de caractères ou des combinaisons de polices, adaptées à tel ou tel usage, en intégrant des contraintes esthétiques et techniques.

Il existe des dizaines de milliers de polices de caractères, et chacune a ses propriétés – graisse, inclinaison, hauteur, largeur, style -, son histoire, sa culture. Elles se classent entre autres en familles : serif / sans serif (avec ou sans empattements), lisibles ou décoratives, plus ou moins adaptées pour servir dans les titrages et les corps de texte, etc.

Les choix de typo influent profondément sur l’identité d’une marque et font partie de la charte graphique d’un projet.

Souvent, le typographe exerce aussi le métier de graphiste ou de maquettiste.

La formation – comment devenir typographe

Pour se préparer au métier de typographe, le Bac pro Production graphique (PG), le Bac pro Infographie et graphisme, et le Bac général avec option art plastiques ou arts appliqués constituent de bonnes introductions.

Les formations niveau CAP-BEP

  • CAP Composition
  • CAP compositeur-imprimeur des métiers graphiques
  • BT des industries graphiques option composition
  • BEP communication et industries graphiques

Les formations niveau bac

  • Bac pro communication et industries graphiques

Les formations à bac +2

  • BTS communication visuelle, option graphisme, édition, publicité
  • BTS métiers de la communication et des industries graphiques

Les formations à bac +3

  • Diplôme National d’Arts Plastiques (DNAP)

Les formations à bac +5

  • Diplôme National Supérieur d’Expression Plastique (DNSEP) option Art, Communication ou Design

Le revenu – combien gagne un typographe

Le typographe peut travailler soit en freelance – il vend par exemple ses propres polices de caractères sur un site ou une plateforme spécialisée – soit pour une entreprise :

  • une agence de communication
  • une agence de publicité
  • une imprimerie

Il gagne la plupart du temps entre 1500 et 2000€ mensuels.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.